Singapour propose une nouvelle loi pour lutter contre les contenus en ligne préjudiciables

Une nouvelle législation proposée pour lutter contre le contenu « préjudiciable » pourrait voir les sites de médias sociaux bloqués ou condamnés à une amende à Singapour, ce qui trois oui

Une nouvelle législation proposée pour lutter contre les contenus « préjudiciables » pourrait voir les sites de médias sociaux bloqués ou condamnés à une amende à Singapour, qui a adopté il y a trois ans une loi contre les « fausses nouvelles »

Les sites de médias sociaux pourraient être bloqués ou condamnés à une amende à Singapour s’ils ne parviennent pas à empêcher les utilisateurs du pays étroitement contrôlé d’accéder à des contenus “préjudiciables” en vertu d’un projet de loi présenté au parlement lundi.

En vertu du projet de loi, les régulateurs peuvent ordonner aux plateformes de médias sociaux de bloquer les “contenus flagrants”, y compris les publications prônant la violence et le terrorisme ou les représentations d’exploitation sexuelle d’enfants.

Le contenu qui présente un risque pour la santé publique ou qui est susceptible de provoquer une discorde raciale et religieuse à Singapour est également inclus, a déclaré lundi le ministère des Communications et de l’Information dans un communiqué.

“Alors que certains services en ligne ont fait des efforts pour lutter contre les contenus préjudiciables, la prévalence des contenus en ligne préjudiciables reste une préoccupation, étant donné le niveau élevé de pénétration numérique et l’utilisation généralisée des services en ligne parmi les utilisateurs de Singapour, y compris les enfants”, a déclaré le ministère.

Les régulateurs peuvent également commander des plates-formes pour bloquer l’accès à un compte spécifique par les utilisateurs à Singapour, mais les commandes ne s’appliqueront pas aux communications privées.

Les services de communication en ligne “ayant une portée ou un impact significatif à Singapour” pourraient également être tenus d’introduire des mesures pour empêcher les utilisateurs de Singapour, en particulier les enfants, d’accéder à des contenus préjudiciables, a indiqué le ministère, sans nommer les plateformes.

Le Parlement débattra du projet de loi en novembre. S’il est adopté, cela donnerait aux autorités un autre outil pour contrôler le contenu en ligne.

L’année dernière, Singapour a adopté une loi controversée visant à empêcher l’ingérence étrangère dans la politique intérieure.

La loi permet aux autorités d’obliger les fournisseurs de services Internet et les plateformes de médias sociaux à fournir des informations sur les utilisateurs, à bloquer le contenu et à supprimer les applications utilisées pour diffuser le contenu qu’ils jugent hostile.

Il y a trois ans, la cité-État a adopté une loi contre les “fake news”, qui donne aux ministres du gouvernement le pouvoir d’ordonner aux sites de médias sociaux de mettre des avertissements à côté des messages que les autorités jugent faux et, dans les cas extrêmes, de les faire supprimer.


Une étude révèle que les médias sociaux encouragent la consommation de substances chez les adolescents


© 2022 AFP

Citation: Singapour propose une nouvelle loi pour lutter contre les contenus en ligne préjudiciables (2022, 3 octobre) récupéré le 3 octobre 2022 sur https://techxplore.com/news/2022-10-singapore-law-tackle-online-content.html

Ce document est soumis au droit d’auteur. En dehors de toute utilisation loyale à des fins d’étude ou de recherche privée, aucune partie ne peut être reproduite sans l’autorisation écrite. Le contenu est fourni seulement pour information.