Flow en Afrique du Sud obtient un financement pour automatiser la publicité sur les réseaux sociaux pour les agences immobilières • TechCrunch

Le processus utilisé par des millions d’agents et des milliers de portails immobiliers dans le monde pour atteindre les acheteurs et les vendeurs sur les canaux numériques est très fragmenté. Et il est évident que la proptech, contrairement à d’autres industries, a pris du retard dans l’utilisation des médias sociaux pour réaliser des ventes.

La startup sud-africaine Flow veut changer la façon dont les agences immobilières, les promoteurs et les agents interagissent avec leurs clients finaux. Avec ses API, Flow se connecte aux sites Web des agences immobilières et des promoteurs immobiliers et automatise la publicité pour eux sur les canaux de médias sociaux comme Instagram et Facebook. La plateforme de marketing proptech annonce qu’elle a levé 4,5 millions de dollars en financement de pré-série A.

La proptech a l’intention d’utiliser le financement pour inclure d’autres plateformes de médias sociaux telles que TikTok et LinkedIn et d’autres canaux publicitaires comme les panneaux d’affichage extérieurs. L’investissement permettra aux co-fondateurs et co-PDG Gil Sperling et Daniel Levy de piloter la stratégie de croissance B2B de l’entreprise et d’intégrer la plateforme de marketing immobilier axée sur les médias sociaux de Flow dans les portails immobiliers internationaux et les plateformes CRM existants.

Sperling et Levy ont fondé Flow en 2017 en tant qu’application qui récompense les locataires pour les paiements de loyer anticipés. Cependant, avant Flow, les deux fondateurs avaient précédemment créé une société de technologie publicitaire et de marketing à la performance, Popimedia, qui était le plus grand acheteur d’inventaire de médias Facebook en Afrique pour certaines des plus grandes marques mondiales. Alors qu’ils ont vendu l’entreprise au groupe mondial de communication Publicis en 2016, c’est en partie sur les connaissances acquises lors de la gestion de Popimedia qu’ils se sont appuyés pour faire pivoter Flow dans son modèle commercial actuel quatre ans plus tard.

“Avec notre première entreprise adtech, nous n’avons jamais traité d’immobilier ou de propriété car nous ne pourrions jamais vraiment les entretenir dans ce pays [South Africa]. Et le plus gros problème était que, même si l’immobilier est la plus grande classe d’actifs au monde et une verticale très précieuse, c’est la moins innovée car elle est très fragmentée », a déclaré Sperling à TechCrunch lors d’un appel.

«Lors de l’achat et de la vente de maisons, si vous prenez l’Afrique du Sud, par exemple, 40 000 agents commercialisent 300 000 annonces à tout moment. Chaque agent est essentiellement une petite entreprise car ce sont des commissaires, et il n’y a aucun moyen qu’ils puissent se permettre d’avoir chacun un département de marketing, de science des données et un département de conception comme les grandes entreprises peuvent le faire, et c’est l’une des raisons pour lesquelles nous ne pouvions pas mener des publicités ou du marketing à la performance pour beaucoup d’entre eux. »

Avec Flow, les fondateurs veulent que les agences immobilières et les promoteurs immobiliers qu’ils ne pouvaient pas joindre avec leur ancienne startup se connectent avec les clients sur les canaux numériques. La startup proptech automatise le marketing des agents immobiliers pour les développeurs et travaille main dans la main avec des sites Web immobiliers tels que Property24 et Private Property pour extraire des listes et créer automatiquement des publicités sur Facebook, Instagram et d’autres canaux numériques.

Selon Flow, sa plateforme de marketing proptech améliore les revenus des agents et les expériences des acheteurs et des vendeurs de biens. D’autre part, Levy souligne que la startup gagne de l’argent lorsque ces agents utilisent sa plate-forme SaaS et via un pourcentage de réduction de leurs dépenses marketing. Il a ajouté que les revenus avaient augmenté de 20% d’un mois sur l’autre au cours de l’année écoulée.

“Notre route vers le marché, pour la plupart, a été de faire du porte-à-porte du franchiseur au franchisé vers différents bureaux au sein de ce groupe. Et au cours des deux derniers mois, nous avons identifié le canal d’entreprise, comme nous l’appelons, qui est davantage associé à l’attachement de notre technologie aux portails », a déclaré le co-PDG. “Ainsi, notre prochaine phase de traction et de croissance viendra de ces relations, qui sont importantes dans notre monde. Et c’est pourquoi nous venons de passer par cette augmentation de capital pour expérimenter cela essentiellement.

Flow compte actuellement plus de 300 clients utilisant sa plate-forme – un client étant une agence immobilière ou un promoteur immobilier où chaque bureau compte environ 15 à 20 agents plus petits. Ainsi, plus largement, Flow est utilisé par près de 6 000 agents en Afrique du Sud, en Namibie, au Botswana, à Maurice et en Australie. Il est en pourparlers avec des partenaires, principalement des portails immobiliers et des plates-formes CRM, pour se développer en Europe (France, Allemagne, Belgique et Royaume-Uni) où il fera face à une concurrence plus féroce – que les co-fondateurs espèrent que Flow se démarquera avec sa technologie et attention au design — mais une base de marché plus étendue.

Futuregrowth Asset Management a mené le tour de pré-série A de Flow avec 2 millions de dollars. Endeavour Harvest Fund et l’entrepreneur en série Steven Heilbron ont participé, tandis que les investisseurs existants Kalon Venture Partners, Vunani Fintech Fund et Buffet Investments ont également doublé.

“Nous avons suivi avec attention les progrès de Flow en Afrique du Sud et en Australie et son intégration dans le secteur B2B de l’industrie immobilière mondiale comme la prochaine étape naturelle de l’évolution de l’entreprise”, a déclaré Amrish Narrandes, responsable du capital-investissement et du capital-risque chez Futuregrowth Asset Management. sur l’investissement. “Nous partageons la vision de Daniel et Gil de faire entrer l’industrie immobilière dans le 21e siècle et savons qu’ils ont l’expertise et l’expérience pour y arriver – et nous sommes ravis de pouvoir faire partie d’une entreprise sud-africaine qui prend des mesures audacieuses qui apporter des changements indispensables à une industrie mondiale essentielle.