COVID-19 conduit à une poussée à court et à long terme de la numérisation

COVID-19 conduit à une poussée à court et à long terme de la numérisation

Poussée de numérisation. Crédit : ikmz/changement et innovation des médias

La pandémie de COVID-19 a accéléré la numérisation de la vie quotidienne. Surtout lorsqu’il s’agit de travailler et de faire du shopping, les Suisses veulent que la plupart de ces changements perdurent à long terme. Ce sont les résultats d’une enquête représentative menée par l’Université de Zurich sur l’utilisation d’Internet en Suisse.

En raison de la pandémie de COVID-19, la vie quotidienne en Suisse est sévèrement restreinte depuis mars 2020 et de nombreuses activités se sont de plus en plus déplacées vers les espaces numériques. Ce coup de pouce forcé pour la numérisation est le plus prononcé dans le domaine du travail à distance : alors qu’avant la pandémie, les internautes employés passaient un peu moins de 20 % de leurs heures de travail à travailler à domicile, pendant la pandémie, il était de plus de 60 %. Après la pandémie, ils souhaitent travailler à domicile environ deux jours par semaine.

« Il existe de nettes différences entre les avancées de numérisation imposées par le COVID-19 à court terme et ce qui est souhaité à long terme », souligne Michael Latzer, professeur de changement et d’innovation des médias à l’Université de Zurich : « De nombreux internautes suisses ont découvert les avantages du travail à domicile et de l’utilisation des paiements sans numéraire pendant la pandémie, mais les limites des alternatives numériques sont également devenues apparentes, en particulier dans les relations personnelles. » Par exemple, la part des rassemblements sociaux se déroulant en ligne est passée de 9 à 25 % en raison de la pandémie ; à long terme, la part idéale est de 12 %.

Aujourd’hui, presque tout le monde est en ligne, 86 % utilisent également l’Internet mobile

L’enquête, menée par Michael Latzer et son équipe pour la sixième fois depuis 2011, montre que 95% de la population suisse utilise Internet en 2021. Parmi les moins de 70 ans, c’est près de 100%. 86 % de la population totale utilise également l’Internet mobile en 2021, soit plus de quatre fois plus qu’il y a dix ans. Le temps d’utilisation d’Internet a doublé entre 2011 et 2019 pour atteindre 3,5 heures et a connu une autre augmentation significative pendant la crise corona, atteignant 4,5 heures par jour en 2021. Néanmoins, il n’y a eu qu’une faible augmentation des inquiétudes concernant l’utilisation d’Internet : en 2021, les utilisateurs estiment qu’ils passent trop de temps en ligne (29 %) qu’avant la pandémie (25 %).

Le nombre de non-utilisateurs en Suisse est d’environ 330’000 (contre 1,5 million il y a dix ans). La vie numérique quotidienne de la population en ligne a considérablement changé au cours de la dernière décennie : en 2021, 84 % d’entre eux effectuent des achats en ligne (2011 : 65 %), 80 % vérifient les faits en ligne (2011 : 60 %) et 79 % utilisent des services bancaires en ligne (2011 : 59 pour cent). Les appels Internet (82 %) et la messagerie (93 %) sont désormais la norme, alors qu’il y a dix ans, ils n’étaient utilisés que par moins de la moitié. Internet est la source d’information et de divertissement la plus importante par rapport aux autres médias depuis 2019.

La fracture numérique entre la génération 70+ et le reste de la population se creuse

Bien que les plus de 70 ans aient fait le plus grand bond dans l’utilisation d’Internet depuis 2019, un quart n’utilise toujours pas Internet en 2021 (2019 : 40 %). Leur principale source d’information reste la télévision. Seul un tiers de la génération des 70+ se sent inclus dans la société de l’information (31 %) ; parmi les 20 à 29 ans, le nombre est de 88 pour cent. Les progrès de la numérisation liés au COVID-19 sont également beaucoup plus faibles ici : les achats en ligne n’ont augmenté que de trois points de pourcentage pendant la pandémie (de 11% à 14%).

À titre de comparaison, les 20 à 49 ans ont commandé plus de 40 % de tous les produits en ligne pendant la pandémie, une augmentation à court terme de 11 points de pourcentage. « Entre la génération des 70+ et les autres, la fracture numérique se creuse à la fois dans l’utilisation et les attitudes à l’égard d’Internet », déclare Michael Latzer. Par exemple, près de deux fois plus de personnes de ce groupe d’âge (37 %) aimeraient voir plus de réglementation d’Internet par le gouvernement que parmi les moins de 70 ans (20 %).


L’emploi des personnes handicapées atteint des niveaux historiques


Plus d’information:
Le rapport est disponible en ligne : mediachange.ch/research/wip-ch-2021

Fourni par l’Université de Zurich

Citation: COVID-19 conduit à une poussée à court et à long terme de la numérisation (2021, 18 novembre) récupéré le 18 novembre 2021 à partir de https://techxplore.com/news/2021-11-covid-short-term-long-term -numérisation.html

Ce document est soumis au droit d’auteur. En dehors de toute utilisation équitable à des fins d’étude ou de recherche privée, aucune partie ne peut être reproduite sans l’autorisation écrite. Le contenu est fourni seulement pour information.