Trump annonce une action en justice contre la censure contre Facebook et Twitter

Facebook et Twitter ont interdit Donald Trump pour ses commentaires incendiaires qui ont précédé l'insurrection du Capitole américain par son partisan

Facebook et Twitter ont interdit Donald Trump pour ses commentaires incendiaires qui ont précédé l’insurrection du Capitole américain par ses partisans.

L’ancien président américain Donald Trump a annoncé mercredi qu’il déposait un recours collectif contre Facebook, Twitter et Google, intensifiant sa bataille de plusieurs années pour la liberté d’expression avec des géants de la technologie qui, selon lui, l’ont censuré à tort.

« Je dépose, en tant que représentant principal du groupe, un important recours collectif contre les grands géants de la technologie, notamment Facebook, Google et Twitter, ainsi que leurs PDG, Mark Zuckerberg, Sundar Pichai et Jack Dorsey, trois gars vraiment sympas. » Trump a déclaré aux journalistes dans son club de golf à Bedminster, New Jersey.

Les plus grandes entreprises technologiques du pays sont devenues les « applicateurs de la censure illégale et inconstitutionnelle », a ajouté le républicain de 75 ans, qui a été interdit de publier sur Facebook et Twitter à la suite du siège meurtrier du Capitole américain le 6 janvier par son partisans.

Trump dit qu’il est rejoint dans la poursuite par l’America First Policy Institute et des milliers de citoyens américains qui ont été « déformés » des sites de médias sociaux.

« Grâce à ce procès, nous défendons la démocratie américaine en défendant le droit à la liberté d’expression de chaque Américain – démocrate, républicain, indépendant, quel qu’il soit », a déclaré Trump. « Ce procès n’est qu’un début. »

Trump a déclaré qu’il intentait une action devant le tribunal de district américain du sud de la Floride, où il demandait l’arrêt immédiat de la censure, de la mise sur liste noire et de ce qu’il a appelé « l’annulation » des personnes qui partagent ses opinions politiques.

Trump a souligné qu’il ne cherchait aucune sorte de règlement. « Nous sommes dans un combat que nous allons gagner », a-t-il déclaré.

Facebook a interdit indéfiniment Trump le 7 janvier pour ses commentaires incendiaires qui ont précédé l’insurrection du Capitole par ses partisans un jour plus tôt.

Twitter a rapidement emboîté le pas et suspendu définitivement le compte de Trump en raison du « risque de nouvelle incitation à la violence ».

En juin, à la suite d’un examen par le conseil de surveillance indépendant de Facebook, Facebook a réduit l’interdiction à deux ans.

Trump a déclaré que YouTube et son organisation mère Google avaient supprimé « d’innombrables vidéos » sur la gestion de la pandémie de coronavirus, y compris celles qui remettaient en cause le jugement de l’Organisation mondiale de la santé.

Le milliardaire républicain, ses alliés et de nombreux partisans affirment que l’interdiction de Trump et d’autres équivaut à une censure et à un abus de leur pouvoir.

« Il n’y a pas de meilleure preuve que les grandes technologies sont hors de contrôle que le fait qu’elles ont interdit le président en exercice des États-Unis », a déclaré Trump.

Trump a commencé une série d’engagements publics, y compris des rassemblements de style campagne, alors qu’il cherche à maintenir son statut de républicain le plus influent du pays.

Il a taquiné une éventuelle candidature à la présidentielle de 2024 mais n’a fait aucune annonce sur son avenir politique.


Trump va lancer sa propre plate-forme de médias sociaux (ex-assistant)


© 2021 AFP

Citation: Trump annonce un procès anti-censure contre Facebook, Twitter (2021, 7 juillet) récupéré le 7 juillet 2021 sur https://techxplore.com/news/2021-07-trump-anti-censorship-lawsuit-facebook-twitter.html

Ce document est soumis au droit d’auteur. En dehors de toute utilisation équitable à des fins d’étude ou de recherche privée, aucune partie ne peut être reproduite sans l’autorisation écrite. Le contenu est fourni seulement pour information.