Pourquoi l’humidité rend-elle la course plus difficile ?

Si vous vous préparez à courir tranquillement par temps humide et que votre rythme cardiaque monte en flèche, ne blâmez pas votre niveau de forme physique. Des facteurs externes comme la température et l'humidité ont très probablement un impact sur votre efficacité et vos performances de course. L'humidité, en particulier, joue un rôle crucial dans l'influence de votre rythme cardiaque et de l'effort perçu. Comprendre comment l'humidité influence votre course peut être essentiel pour optimiser votre entraînement et tirer le meilleur parti de la course dans des conditions chaudes et humides.

Coureur dans l'humiditéCoureur dans l'humidité

Comprendre l’humidité

L'humidité est la quantité d'eau (vapeur d'eau) présente dans l'air. Lorsque le taux d'humidité est élevé, l'air est saturé de vapeur d'eau, ce qui rend l'évaporation de la sueur plus difficile pendant l'exercice. Ce processus d'évaporation est essentiel pour réguler la température corporelle et optimiser les performances. Lorsque la sueur ne peut pas s'évaporer efficacement, votre corps a du mal à se refroidir et votre température corporelle reste élevée. Cela signifie que votre cœur doit travailler plus dur, en pompant plus de sang vers la surface de la peau pour faciliter le refroidissement par évaporation de la sueur.

Cette charge de travail accrue sur le cœur se traduit par une augmentation de la fréquence cardiaque, même si votre rythme de course reste inchangé. En d'autres termes, votre cœur doit battre plus vite pour maintenir un flux sanguin et une régulation de la température adéquats, ce qui rend la course dans des conditions d'humidité élevée plus difficile.

Impact sur la course

Il est normal que votre rythme cardiaque soit plus élevé lorsque vous courez dans des conditions de chaleur et d'humidité, mais cela peut rendre la course plus intense et vous faire sentir fatigué plus tôt. Si vous vous entraînez pour un semi-marathon ou un marathon et que vous vous préparez à courir longtemps dans des conditions humides, vous pourriez être confronté à un phénomène connu sous le nom de dérive cardiaque. Ce phénomène se produit lorsque votre rythme cardiaque augmente progressivement au cours d'une longue course, même si votre rythme reste constant, ce qui rend l'effort plus difficile au fil du temps.

homme qui court le long d'une routehomme qui court le long d'une route

Pour lutter contre la dérive cardiaque, commencez vos courses bien hydraté et emportez de l'eau avec vous. Il est également judicieux d'éviter de courir trop loin de chez vous, au cas où vous manqueriez d'eau. De nombreux marathoniens expérimentés s'attaquent à ce problème en effectuant leurs longues courses sur une boucle de trois à cinq kilomètres, où ils peuvent installer un point d'eau ou accéder à une fontaine à eau. Cela leur permet d'avoir un accès constant à l'eau et de gérer efficacement leur hydratation.

Conseils pour gérer l'humidité

Essayez de courir pendant les heures les plus fraîches de la journée, comme tôt le matin ou après le coucher du soleil, lorsque le taux d’humidité est plus faible. Buvez de l’eau pendant votre course et portez des vêtements frais, légers et évacuant l’humidité pour aider à réguler votre température corporelle. Si votre rythme cardiaque reste élevé, envisagez de ralentir le rythme pour permettre à votre corps de s’adapter aux conditions. S’entraîner intelligemment dans l’humidité peut être payant pour les courses sur route d’automne.

Coureur dans l'humiditéCoureur dans l'humidité

Une autre approche consiste à laisser de côté le moniteur de fréquence cardiaque et à courir au feeling. Ces appareils peuvent parfois faire plus de mal que de bien en vous obligeant à trop vous concentrer sur les chiffres au lieu d'être à l'écoute des signaux de votre corps. Apprenez à écouter votre corps et à prêter attention à ce que vous ressentez pendant votre course. Si vous ressentez des étourdissements, des nausées ou une fatigue excessive, arrêtez de courir et cherchez de l'eau et un environnement plus frais (ombragé) pour récupérer.

En comprenant comment l’humidité affecte votre corps et en prenant les précautions appropriées, vous pouvez continuer à profiter des bienfaits de la course tout en minimisant les risques potentiels.

Laisser un commentaire