Méditation bouddhiste

Méditation bouddhiste

La méditation bouddhiste se concentre généralement sur la conscience humaine. La méditation bouddhiste couvre différentes techniques de méditation visant à améliorer la concentration, la tranquillité et la perspicacité de l’esprit.

Il existe diverses écoles et techniques de méditation bouddhiste en raison de l’émergence de différentes traditions bouddhistes. Les techniques de visualisation dans la tradition tibétaine se comptent par milliers alors que dans la tradition Theravada, il existe quarante techniques pour développer la concentration et cinquante pour le développement de la perspicacité.

Vipassana et Samathi sont les deux principaux types de méditation bouddhiste. Souvent, ces deux types sont fusionnés ou utilisés pour succéder à l’autre.

Samathi ou méditation tranquille

Samathi ou Tranquility Meditation vise à améliorer la concentration mentale. Le but de Samathi est de passer les quatre dhyanas ou étapes. Les étapes sont les suivantes : (1) l’impassibilité du monde extérieur et une prise de conscience de la tranquillité et de la joie ; (2) concentration sans utiliser le raisonnement et l’investigation ; (3) l’abandon de la joie mais avec un sentiment de tranquillité laissé derrière ; et (4) l’abandon de la tranquillité résultant de la pure possession de soi et de l’équanimité.

Dans Samathi, la compétence de concentration est donnée beaucoup d’importance plutôt que le Kammatthana ou l’objet de concentration. Les Kammatthanas varient et comprennent des appareils, des souvenirs, des choses répugnantes et des vertus. Des exemples de Kammatthanas sont la couleur, la lumière, les paroles de Bouddha et la bonté aimante.

Vipassana ou méditation perspicace

Vipassana ou Insight Meditation vise à appréhender des vérités importantes telles que la souffrance, l’impermanence et l’absence d’ego. Ceci est considéré comme supérieur à Samathi car ce type de méditation facilite l’atteinte de la liberté spirituelle.

Insight Meditation se concentre sur la pleine conscience, qui est similaire mais pas la même que la concentration. Parfois, la pleine conscience est appelée conscience. Il existe diverses méthodes de pleine conscience, notamment la pleine conscience en marchant, la pleine conscience assise et la pleine conscience des activités quotidiennes.

La méditation bouddhiste peut être pratiquée par les bouddhistes et les non-bouddhistes. Les bouddhistes utilisent cette technique pour atteindre le nirvana ou l’illumination, tandis que les non-bouddhistes l’utilisent pour développer leur santé physique, mentale et même spirituelle. Une fois que l’esprit a atteint les objectifs de la méditation bouddhiste, il sera capable de rester alerte et pleinement fonctionnel au milieu de toutes les formes de pensée.