Les scientifiques protégeront la «  ville intelligente  » des cybermenaces

Les scientifiques protégeront la «ville intelligente».  contre les cybermenaces

Les scientifiques russes protégeront la «ville intelligente» des cybermenaces. Crédit: Peter the Great Université polytechnique de Saint-Pétersbourg

Saint-Pétersbourg, comme d’autres villes de la Fédération de Russie, participe activement à la mise en place du programme «Smart City», qui fournira de nouveaux services aux habitants de la mégalopole, augmentant ainsi la sécurité des citoyens. Les services numériques sont essentiels pour un tel système.

Grâce aux systèmes de l’Internet des objets (IoT), l’environnement peut s’adapter aux besoins de l’humanité par lui-même. Les menaces de cybersécurité sont particulièrement dangereuses pour de telles infrastructures.

Des spécialistes de l’Université polytechnique Pierre le Grand de Saint-Pétersbourg (SPbPU) ont développé la méthodologie d’évaluation des cyberrisques dans les systèmes intelligents d’une ville intelligente. La méthodologie développée a été testée sur le banc d’essai «smart crossroads» (un composant du système de transport intelligent d’une Smart City). Les résultats ont été publiés dans la revue scientifique « Machines » de la maison d’édition MDPI.

Les scientifiques notent que le nouvel objectif des cybercriminels est de perturber le fonctionnement des grandes entreprises et des infrastructures urbaines, ainsi que d’intercepter leur contrôle. Les attaquants utilisant des liaisons sans fil peuvent envahir à distance le sous-réseau ou l’appareil cible (un groupe d’appareils), intercepter le trafic, lancer des attaques par déni de service et prendre le contrôle d’appareils IoT pour créer des botnets.

«Actuellement, les stratégies traditionnelles d’analyse des cyberrisques ne peuvent pas être directement appliquées dans la construction et l’évaluation des infrastructures numériques dans une Smart City, car la nouvelle infrastructure réseau est hétérogène et dynamique. L’objectif de notre projet est d’assurer le niveau de l’information la sécurité des actifs compte tenu des spécificités des cybermenaces modernes », note le chercheur Vasily Krundyshev, Institut de cybersécurité et de protection des données SPbPU.

Des chercheurs de l’Université polytechnique de Saint-Pétersbourg ont développé une méthodologie pour analyser les risques de cybersécurité, qui comprend les étapes d’identification des types d’actifs, l’identification des menaces, le calcul des risques et l’analyse des valeurs de risque qui en résultent. La méthodologie proposée est basée sur une approche quantitative, en même temps elle est facilement et rapidement calculable, ce qui est particulièrement important pour le fonctionnement des infrastructures dynamiques modernes. Des études expérimentales utilisant un ensemble de modèles de simulation développés des infrastructures numériques typiques d’une Smart City (Internet des Objets, smart building, smart crossroads) ont démontré la supériorité de l’approche proposée par les auteurs sur les analogues existants.

Dans un proche avenir, il est prévu d’organiser le calcul automatique des risques de cybersécurité dans une Smart City sur la base de la méthodologie développée.


Les scientifiques ont trouvé un moyen de maintenir la cybersécurité de l’électronique dans les véhicules


Plus d’information:
Maxim Kalinin et al, Évaluation des risques de cybersécurité dans les infrastructures des villes intelligentes, Machines (2021). DOI: 10.3390 / machines9040078

Fourni par l’Université polytechnique Pierre le Grand de Saint-Pétersbourg

Citation: Les scientifiques protégeront la «  ville intelligente  » des cybermenaces (2021, 11 mai) récupéré le 11 mai 2021 sur https://techxplore.com/news/2021-05-scientists-smart-city-cyber-threats.html

Ce document est soumis au droit d’auteur. En dehors de toute utilisation équitable à des fins d’étude ou de recherche privée, aucune partie ne peut être reproduite sans l’autorisation écrite. Le contenu est fourni seulement pour information.