Les militants de la vie privée ciblent Google sur les e-mails de “spam” français

Google et Meta sont au centre d'une longue bataille sur leurs pratiques de collecte de données en Europe

Google et Meta sont au centre d’une longue bataille sur leurs pratiques de collecte de données en Europe.

Google enfreint la législation européenne en envoyant aux utilisateurs de son service de messagerie Gmail des messages publicitaires directs, ont déclaré des militants dans une plainte envoyée mercredi aux régulateurs français.

Il s’agit de la dernière d’une longue série de plaintes déposées par le groupe d’activistes NOYB (None of Your Business), qui combat le géant de la technologie depuis des années sur la confidentialité des données.

Le régulateur français des données, la CNIL, a été parmi les plus actifs d’Europe, infligeant d’énormes amendes à Google et Facebook en particulier.

Le groupe d’activistes a fourni à la CNIL des captures d’écran montrant des messages marketing en haut de la boîte de réception d’un utilisateur.

Les messages étaient marqués d’un encadré vert et du mot “annonce”, en français pour publicité.

Le groupe a déclaré qu’en vertu de la législation européenne, ce type de marketing n’était autorisé que si les utilisateurs y avaient consenti.

“Le spam est un e-mail commercial envoyé sans consentement. Et c’est illégal”, a déclaré l’avocat de la NOYB, Romain Robert, dans un communiqué.

“Le spam ne devient pas légal simplement parce qu’il est généré par le fournisseur de messagerie.”

La CNIL a confirmé à l’AFP avoir reçu la plainte.

Google a déclaré à l’AFP qu’il n’avait pas encore de commentaire.

Google et la société mère de Facebook, Meta, sont au centre d’une bataille de longue date sur leurs pratiques de collecte de données en Europe.

Le régulateur français a condamné Google à une amende de 150 millions d’euros (150 millions de dollars) et Meta à 60 millions d’euros en décembre dernier pour n’avoir pas fourni aux utilisateurs une option de désactivation facile pour les cookies, des fichiers qui suivent les utilisateurs sur le Web.

Les deux entreprises font également l’objet d’un examen minutieux de leur pratique consistant à envoyer les données personnelles des résidents de l’UE à des serveurs aux États-Unis.

NOYB a déposé des dizaines de cas auprès des régulateurs à travers le bloc en faisant valoir que la pratique est illégale.


La France frappe Google et Facebook avec d’énormes amendes pour les «cookies»


© 2022 AFP

Citation: Les activistes de la vie privée ciblent Google sur les e-mails de “spam” français (2022, 24 août) récupéré le 24 août 2022 sur https://techxplore.com/news/2022-08-privacy-activists-google-french-spam.html

Ce document est soumis au droit d’auteur. En dehors de toute utilisation loyale à des fins d’étude ou de recherche privée, aucune partie ne peut être reproduite sans l’autorisation écrite. Le contenu est fourni seulement pour information.