Les jumelles ontariennes embrassent le marathon

Kim et Michelle Krezonoski de Thunder Bay, Ont. ont l’habitude d’être compétitifs les uns avec les autres. Au marathon international de Californie de décembre à Sacramento, en Californie, les jumelles ont toutes deux couru en moins de 2 h 40 à leurs débuts – les 11e et 12e temps les plus rapides chez les Canadiennes en 2022.

Kim Krezonoski (au milieu) dans le peloton du Marathon international de Californie 2022. Photo fournie par Kim Krezonoski

Lorsque Kim et Michelle ont obtenu leur diplôme d’un séjour de quatre ans à la Midwestern State University à Wichita Falls, au Texas, elles n’avaient jamais eu l’intention de poursuivre une carrière de course à pied ou des marathons. “Nous nous sommes sentis épuisés après l’université et courir a commencé à devenir une corvée”, explique Michelle.

Le duo a couru par intermittence après sa carrière universitaire, mais a trouvé cette étincelle pour le sport en s’entraînant ensemble. “Être jumeaux, c’est tout ce que nous savons”, déclare Kim. “Nous avons appris au cours de nos 14 années dans le sport à nous apprécier davantage qu’à être compétitifs.”

Bien qu’elles puissent avoir de nombreuses similitudes, Kim et Michelle s’entraînent très différemment. Michelle ne jure que par un entraînement à kilométrage élevé, tandis que Kim n’a atteint que 80 km/semaine lors de sa préparation au marathon. « Michelle est connue pour être la planificatrice entre nous. Elle s’en tient à un horaire », rit Kim.

Une similitude que vous ne pouvez pas nier est qu’ils ont tous deux eu une saison 2022 à retenir, établissant des records personnels du 5K au marathon. En plus de CIM, une autre performance d’évasion est survenue aux Championnats canadiens de 5K à Moncton, NB, où les jumeaux se sont classés septième et huitième.

Michelle (à gauche) et Kim Krezonoski au Toronto Waterfront Marathon 2022. Photo : Michelle Krezonoski

“Ce qui nous a vraiment aidés à performer cette saison, c’est de nous concentrer davantage sur la récupération”, explique Kim. “Mieux manger, mieux se reposer et trouver un horaire qui vous convient a aidé la course à redevenir notre passion.”

Kim et Michelle, qui ont 29 ans, s’entraînent actuellement ensemble à Kingston, en Ontario, où elles viennent de terminer des études supérieures en sciences biomédicales et moléculaires à l’Université Queen’s. Ils sont coachés virtuellement par Jeff Cunningham du Bat City Track Club à Austin, au Texas. “Nous sommes des individus qui aimons courir, mais nous aimons aussi notre vie en dehors de la course”, déclare Michelle.

Après leur succès au CIM, ils sont plus déterminés que jamais à poursuivre leur prochain objectif. « Le marathon de grand-mère à Duluth, dans le Minnesota, a été la première course que nous ayons jamais regardée, il a donc une place spéciale dans nos cœurs », déclare Michelle.

Kim Krezonoski a fait ses débuts en 2:37 au Marathon international de Californie 2022 à Sacramento, en Californie. Photo fournie par Kim Krezonoski

Kim et Michelle disent le succès des marathoniens canadiens Natasha Wodak, Malindi Elmore et Leslie Sexton les a inspirés à continuer à courir de manière compétitive, mais à s’amuser tout en le faisant. “Vos meilleures années sont bien au-delà de vos 20 ans, et ces femmes l’ont prouvé”, déclare Michelle.

« La course à pied est un voyage, mais nous avons appris qu’il faut être patient pour voir où cela mène », déclare Michelle.

Leur succès en Californie a créé un autre objectif pour les jumelles Krezonoski : représenter le Canada au marathon aux Jeux olympiques de Los Angeles en 2028.