La Station spatiale internationale se dote de la première imprimante 3D métallique conçue pour l'espace, conçue par Airbus et l'ESA

Une imprimante 3D métal prometteuse de fabrication européenne est en route vers l’espace pour être testée sur la Station spatiale internationale. Le nouveau matériel sera transporté via la prochaine mission de ravitaillement Cygnus NG-20 et utilisera du fil d'acier inoxydable qui sera chauffé par un laser de haute puissance. Il s'agit de la première imprimante 3D métallique conçue pour l'espace, en collaboration entre l'Agence spatiale européenne et Airbus, et sera utilisée à l'intérieur de « Columbus », un laboratoire européen à bord de l'ISS.

Deux imprimantes seront utilisées pour cette expérience, fabriquées par Airbus. L'un est le modèle d'ingénierie réalisé sur Terre et le « modèle de vol » qui sera utilisé sur l'ISS. L’expérience consistera dans un premier temps à imprimer quatre échantillons dans l’espace, qui seront ensuite envoyés sur Terre pour analyse. Chaque partie prendra environ 40 heures à imprimer. Ces échantillons seront testés par l'ESA et l'Université technique danoise.

Laisser un commentaire