Jusqu’à 90 % des sites Web gouvernementaux incluent des cookies de traceurs tiers

Jusqu'à 90 % des sites Web gouvernementaux incluent des cookies de traceurs tiers

Crédit : Institut des réseaux IMDEA

Les chercheurs Matthias Götze (TU Berlin), Srdjan Matic (IMDEA Software), Costas Iordanou (Cyprus University of Technology), Georgios Smaragdakis (TU Delft) et Nikolaos Laoutaris (IMDEA Networks) ont présenté un article à la Web Science Conference : “Measuring Cookies Web sur les sites Web gouvernementaux », dans lequel ils enquêtent sur les sites Web gouvernementaux des pays du G20 et évaluent dans quelle mesure les visites sur ces sites sont suivies par des tiers.

Les résultats révèlent que, dans certains pays, jusqu’à 90 % de ces sites Web ajoutent des cookies de suivi tiers sans le consentement des utilisateurs. Cela se produit même dans les pays où les lois sur la confidentialité des utilisateurs sont strictes.

L’étude

Des études antérieures ont montré l’utilisation généralisée des cookies pour suivre les utilisateurs sur les sites Web à une échelle sans précédent, mais cela n’avait pas été étudié jusqu’à présent sur les sites gouvernementaux.

Les chercheurs ont envisagé d’étudier le comportement des sites Web gouvernementaux et leur conformité ou leur non-conformité aux lois sur la protection des données pendant la pandémie de COVID-19, une époque où les informations des citoyens étaient fournies via les sites Web officiels d’organisations internationales et de gouvernements. “Nos résultats indiquent que les sites Web officiels des organisations gouvernementales et internationales et d’autres sites qui diffusent des informations de santé publique liées au COVID-19 ne sont pas tenus à des normes plus élevées en matière de respect de la vie privée des utilisateurs que le reste du Web, ce qui est un oxymoron étant donné la poussée de bon nombre de ces gouvernements pour avoir appliqué le RGPD », déclare Nikolaos Laoutaris, professeur-chercheur chez IMDEA Networks.

Au total, 5 500 sites Web d’organisations internationales, d’informations officielles sur le COVID-19 et de gouvernements des pays du G20 ont été analysés : Argentine, Australie, Brésil, Canada, Chine, France, Allemagne, Inde, Indonésie, Italie, Japon, Mexique, Russie, Arabie saoudite. Arabie, Afrique du Sud, Corée du Sud, Turquie, Royaume-Uni et États-Unis.

Méthodologie : types de cookies

Il existe plusieurs types de cookies. “Deux principaux types de cookies : les cookies propriétaires qui sont émis par le site Web visité et les cookies tiers qui sont généralement créés par des parties externes intégrées dans une page Web”, explique Srdjan Matic, chercheur chez IMDEA Software.

Ce document distingue également les cookies selon leur durée : les cookies de session actifs uniquement lors de la visite de la page ou les cookies persistants de courte, moyenne ou longue durée.

Résultats : sites Web des gouvernements du G20

La plupart des sites Internet des pays du G20 ont créé au moins un cookie sans le consentement de l’utilisateur. Le Japon est le pays avec le pourcentage le plus faible de sites Web avec des cookies, avec 77,2 %, et la Corée du Sud, l’Arabie saoudite et l’Indonésie sont en tête du classement avec près de 100 %.

Jusqu'à 90 % des sites Web gouvernementaux incluent des cookies de traceurs tiers

Crédit : Institut des réseaux IMDEA

En ce qui concerne les cookies tiers, le document fait la distinction entre les tiers génériques (TP) et les cookies tiers provenant de traceurs connus (TPT). Dans l’ensemble, les cookies TP vont de 30 % dans le cas de l’Allemagne à 95 % pour des pays comme la Russie. L’Allemagne est le seul pays où ce pourcentage diminue significativement, avec seulement 9% des sites officiels incluant un cookie TPT.

Jusqu'à 90 % des sites Web gouvernementaux incluent des cookies de traceurs tiers

Crédit : Institut des réseaux IMDEA

Dans 16 des 19 pays analysés, plus de la moitié des cookies TP durent au moins une journée.

Jusqu'à 90 % des sites Web gouvernementaux incluent des cookies de traceurs tiers

Crédit : Institut des réseaux IMDEA

Dans la figure ci-dessous, les cookies sont regroupés en fonction de leur délai d’expiration en cookies propriétaires (FP), tiers (TP) et tiers de suivi (TPT). La France et la Chine arrivent en tête du classement avec environ 70 % des cookies TP et TPT qui expirent après plus d’un an.

Jusqu'à 90 % des sites Web gouvernementaux incluent des cookies de traceurs tiers

Crédit : Institut des réseaux IMDEA

Résultats : sites Web des organisations internationales

L’étude montre qu’environ 95 % des sites Web d’organisations internationales installent des cookies et environ 60 % de ces sites Web utilisent au moins un cookie tiers (TP). Matic explique qu'”il semble qu’il n’y ait pas de soin particulier dans la conception de ces pages Web puisque 52% des sites Web d’organisations internationales installent au moins un cookie TPT”.

Résultats : sites Web COVID-19

Plus de 99% des sites Web analysés dans l’étude d’information COVID-19 ajoutent au moins un cookie sans le consentement de l’utilisateur. En revanche, la présence de cookies tiers (TP) est plus faible, à environ 62 %.

Comme le souligne Laoutaris, avec cette publication, l’équipe de recherche vise à “mettre davantage de pression sur les gouvernements pour qu’ils nettoient d’abord leur propre maison et, ce faisant, donnent l’exemple et soient plus convaincants quant à l’importance de la mise en œuvre du RGPD dans la pratique”.


Des “cookies” de suivi Web destinés à protéger la vie privée: inventeur


Fourni par IMDEA Networks Institute

Citation: Jusqu’à 90 % des sites Web gouvernementaux incluent des cookies de traceurs tiers (2022, 5 juillet) récupéré le 5 juillet 2022 sur https://techxplore.com/news/2022-07-government-websites-cookies-third-party- trackers.html

Ce document est soumis au droit d’auteur. En dehors de toute utilisation loyale à des fins d’étude ou de recherche privée, aucune partie ne peut être reproduite sans l’autorisation écrite. Le contenu est fourni seulement pour information.