Facebook interdit les comptes allemands dans le cadre d’une nouvelle politique de « préjudice social »

Facebook interdit les comptes allemands dans le cadre d'une nouvelle politique de « préjudice social »

Dans cette photo d’archive du 29 mars 2018, le logo de Facebook apparaît sur les écrans du Nasdaq MarketSite à Times Square à New York. Facebook a supprimé près de 150 comptes et pages liés à des manifestants anti-verrouillage en Allemagne, a annoncé la société le jeudi 16 septembre 2021 dans le cadre d’une nouvelle politique axée sur les groupes qui diffusent de la désinformation ou incitent à la violence mais qui ne rentrent pas dans les catégories existantes de la plateforme. de mauvais acteurs. Crédit : AP Photo/Richard Drew, dossier

Facebook a supprimé près de 150 comptes et pages liés à des manifestants anti-verrouillage en Allemagne, a annoncé jeudi la société, dans le cadre d’une nouvelle politique axée sur les groupes qui diffusent de la désinformation ou incitent à la violence mais qui ne rentrent pas dans les catégories existantes de la plate-forme de mauvais acteurs.

Les comptes sur Facebook et Instagram diffusent du contenu lié au soi-disant mouvement Querdenken, un groupe disparate qui a protesté contre les mesures de verrouillage en Allemagne et comprend des opposants au vaccin et au masque, des théoriciens du complot et certains extrémistes d’extrême droite.

Les publications des comptes comprenaient une affirmation démystifiée selon laquelle les vaccins créent des variantes virales et une autre qui souhaitait la mort des policiers qui ont interrompu les violentes manifestations anti-verrouillage à Berlin.

L’action est la première dans le cadre de la nouvelle politique de Facebook axée sur la prévention des « dommages sociaux coordonnés », qui, selon les responsables de l’entreprise, constituent une tentative de traiter le contenu des utilisateurs de médias sociaux qui travaillent ensemble pour diffuser du contenu préjudiciable et échapper aux règles de la plate-forme.

En vertu de ses directives de longue date, Facebook a supprimé les comptes qui utilisent de fausses personnalités ou propagent des discours de haine ou font des menaces de violence. La nouvelle politique vise à intercepter les groupes qui travaillent ensemble pour tenter de contourner les règles, tout en diffusant du contenu préjudiciable.

Dans le cas du réseau Querdenken, Facebook a déclaré que plusieurs titulaires de comptes utilisaient à la fois des comptes individuels et des comptes en double pour diffuser du contenu qui violait les règles de Facebook sur la désinformation COVID-19, les discours de haine, l’intimidation et l’incitation à la violence.

C’est cet effort coordonné pour tromper, ainsi que le contenu préjudiciable et un historique de violations passées, qui a incité Facebook à agir, selon Nathaniel Gleicher, responsable de la politique de sécurité de Facebook.

« Le simple fait de partager une croyance ou une affinité avec un mouvement ou un groupe particulier ne serait pas suffisant » pour justifier une réponse similaire, a-t-il déclaré aux journalistes lors d’une conférence téléphonique jeudi.

L’agence de renseignement intérieure allemande a placé certains adhérents de Querdenker sous surveillance alors que le mouvement s’est de plus en plus radicalisé et que ses manifestations ont attiré des néonazis et d’autres extrémistes de droite.


Facebook renforce la lutte contre les complots et les groupes violents


© 2021 La Presse Associée. Tous les droits sont réservés. Ce matériel ne peut pas être publié, diffusé, réécrit ou redistribué sans autorisation.

Citation: Facebook interdit les comptes allemands en vertu de la nouvelle politique de « préjudice social » (2021, 17 septembre) récupéré le 17 septembre 2021 sur https://techxplore.com/news/2021-09-facebook-german-accounts-social-policy.html

Ce document est soumis au droit d’auteur. En dehors de toute utilisation équitable à des fins d’étude ou de recherche privée, aucune partie ne peut être reproduite sans l’autorisation écrite. Le contenu est fourni seulement pour information.