Facebook interdit l’ancien président américain Trump pendant 2 ans

Dans cette illustration photo prise le 04 mai 2021, un écran de téléphone affiche une photo de l'ancien président américain Donald Trump sur

Dans cette illustration photo prise le 4 mai 2021, un écran de téléphone affiche une photo de l’ancien président américain Donald Trump sur un fond de site Web Facebook.

Facebook a imposé vendredi son interdiction à l’ancien président américain Donald Trump pour deux ans, affirmant qu’il méritait la peine maximale pour avoir enfreint les règles de la plateforme lors d’une attaque meurtrière de ses partisans contre le Capitole américain.

L’interdiction de deux ans entrera en vigueur le 7 janvier, date à laquelle Trump a été expulsé de la plate-forme, et intervient après que le conseil de surveillance indépendant de Facebook a déclaré que l’interdiction indéfinie devrait être réexaminée.

« Compte tenu de la gravité des circonstances qui ont conduit à la suspension de M. Trump, nous pensons que ses actions ont constitué une grave violation de nos règles qui méritent la peine la plus élevée disponible en vertu des nouveaux protocoles d’application », a déclaré le vice-président des affaires mondiales de Facebook, Nick Clegg, dans un communiqué. Publier.

Facebook a également déclaré qu’il n’accorderait plus aux politiciens une immunité générale pour le contenu trompeur ou abusif sur le réseau social en fonction de leurs commentaires dignes d’intérêt.

À la fin de l’interdiction de deux ans de Trump, Facebook fera appel à des experts pour évaluer si son activité sur le réseau social menace toujours la sécurité publique, selon Clegg.

« Si nous déterminons qu’il existe toujours un risque grave pour la sécurité publique, nous prolongerons la restriction pour une période définie et continuerons de réévaluer jusqu’à ce que ce risque ait diminué », a déclaré Clegg.

Lorsque la suspension de Trump sera levée, il fera face à des sanctions strictes qui pourraient rapidement dégénérer en un retrait permanent du réseau social pour violation des règles, selon Clegg.

« Nous savons que la décision d’aujourd’hui sera critiquée par de nombreuses personnes de part et d’autre du clivage politique », a déclaré Clegg.

« Mais, notre travail consiste à prendre une décision de la manière la plus proportionnée, équitable et transparente possible, conformément aux instructions qui nous sont données par le Conseil de surveillance. »

Le mois dernier, le conseil de surveillance indépendant a déclaré que Facebook avait raison d’évincer Trump pour ses commentaires concernant le déchaînement meurtrier du 6 janvier au Capitole américain, mais que la plate-forme n’aurait pas dû appliquer une « peine indéterminée et sans norme de suspension indéfinie ».

Trump a été suspendu de Facebook et d’Instagram après avoir publié une vidéo lors de l’attaque de ses partisans enflammés contestant sa défaite électorale, dans laquelle il leur a dit: « Nous vous aimons, vous êtes très spécial. »

Le panel a donné six mois à Facebook pour justifier pourquoi son interdiction devrait être permanente, mettant la balle dans le camp du chef de l’entreprise Mark Zuckerberg et mettant en lumière les faiblesses du plan d’autorégulation de la plate-forme.

Zuckerberg a souligné sa conviction que les entreprises privées ne devraient pas être les arbitres de la vérité lorsqu’il s’agit de ce que les gens disent.


Le conseil de surveillance de Facebook confirme l’interdiction de Trump – pour l’instant


© 2021 AFP

Citation: Facebook interdit l’ancien président américain Trump pendant 2 ans (2021, 4 juin) récupéré le 4 juin 2021 sur https://techxplore.com/news/2021-06-facebook-trump-years.html

Ce document est soumis au droit d’auteur. En dehors de toute utilisation équitable à des fins d’étude ou de recherche privée, aucune partie ne peut être reproduite sans l’autorisation écrite. Le contenu est fourni seulement pour information.