Critique : Wyrmspan ne s'éloigne pas si loin de son inspiration, Wingspan

À moins que vous ayez été coincé dehors à observer les oiseaux au cours des cinq dernières années, vous avez probablement entendu parler de Envergure. Ce jeu de société sur le thème de la volière s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires et a déclenché une nouvelle vague de modèles de table axés sur la nature et dotés d'un attrait inhabituellement large. Désormais, les oiseaux sont sortis et les dragons sont dedans, comme le souligne Stonemaier Games. Envergure du ver est principalement un retour au gameplay confortable auquel nous sommes habitués, mais avec une nouvelle distribution de bêtes ailées écailleuses.

Comme une petite surprise, Rucher la designer Connie Vogelmann dirige cette nouvelle entreprise. Envergure la créatrice Elizabeth Hargrave revient dans un rôle de soutien en tant que développeur, créant un duo puissant pour inaugurer cette nouvelle version. Beaucoup de choses sont familières. Vous collectez à nouveau des créatures pour remplir un sanctuaire. Ceux-ci sont obtenus à partir d’un marché central parmi lequel tous les acteurs choisissent. Ils se jouent de la main aux plateaux personnels qui représentent des sanctuaires de grottes colorées. Dragons – comme Envergurec'est oiseaux – facilitent la construction de combinaisons de capacités pour la notation de points en cascade. Ils peuvent également pondre des œufs colorés, qui sont dépensés avec d’autres ressources pour attirer de nouveaux dragons dans leur habitat. Les illustrations pastorales restent belles et centrales dans l’expérience. C'est toujours un jeu chaleureux, malgré le nouveau casting au sang-froid.

Un plateau de joueur de Wyrmspan montrant des œufs et des dragons dans une mesure égale.  De minuscules icônes indiquent où iront les meeples en forme d’explorateur.

Photo : Charlie Theel pour Polygone

L’attrait est la transition vers un environnement où la culture pop est plus forte. L'ambiance générale est liée à des propriétés telles que Game of Thronesle nouveau film Netflix Demoiselleet même la montée en popularité de Donjons & Dragons. Ces créatures mythiques ont été soutenues par les médias, alors que les oiseaux sont souvent considérés comme banals et fades. Il s'agit là d'une part énorme de Envergure du versuccès car il s'engage sans réserve dans ce décor fantastique.

De nombreuses actions et activités s’inscrivent dans ce nouvel environnement. Au lieu de simplement déclencher chaque rangée d'oiseaux pour bénéficier de leur effet continu, les joueurs utilisent désormais un explorateur qui se promène péniblement dans les grottes où nichent les dragons. Cependant, avant de pouvoir faire cela, chacune des trois grottes (rangées) doit être explorée. De nouvelles cartes de grotte facilitent cette partie du jeu, offrant un chemin de développement qui prévoit un moteur de ressources plus nuancé.

Chaque collection de dragons est également préservée par respect pour une guilde. Il s'agit d'un tout nouveau système qui permet aux joueurs de bénéficier d'avantages supplémentaires et d'obtenir des récompenses à plusieurs niveaux. Ces petites touches ajoutent un certain degré de complexité stratégique globale, mais elles existent de manière plus visible au service du sujet. Cette notion est si centrale dans le jeu qu'un livret inclus détaille chacun des dizaines de types de dragons trouvés sur les cartes, proposant des profils de personnalité et physiques, ainsi qu'un petit texte de présentation décrivant l'espèce. C'est fascinant comme choix de production, même si en pratique seule une petite partie des joueurs lira réellement le manuel. Tout cet engagement se traduit par un monde plus solidifié et une véritable couche d’immersion et de curiosité.

Le tableau de guilde de Wyrmspan suit la progression de cette guilde particulière avec des marqueurs en bois en forme de boucliers.  Les guildes changeront d'un jeu à l'autre, ajoutant de la variété à l'expérience.

Photo : Charlie Theel pour Polygone

La critique la plus significative de Envergure du ver c'est qu'il forme une relation étrange avec l'original Envergure, ce qui rend l'un des deux jeux entièrement redondant. Il y a ici des changements légitimes et réfléchis – comme les guildes, les grottes et une moindre importance accordée à la ponte comme stratégie dominante – mais les deux conceptions occupent un espace similaire et partagent une partie si importante de leur ADN.

Ce n'est pas trop problématique. D'autres gammes de produits ont produit des versions sœurs avec de nouveaux paramètres et de légers ajustements et le marché a réagi en conséquence. C'est juste que certains pourraient être déçus qu'une approche plus radicale n'ait pas été adoptée avec cette nouvelle version. Il pose également la question de savoir si l'avenir -portée les titres porteront leurs fruits, et si ces nouveaux jeux cannibaliseront à nouveau l'attention de leurs prédécesseurs.

Venir dans Envergure du ver, ma plus grande préoccupation était que ce jeu semble tiède et recyclé. Bien qu'il partage effectivement bon nombre des mêmes systèmes et processus, l'attention portée aux détails dans la conception de ce nouveau cadre est impressionnante. Il y a clairement une forte étincelle d’inspiration au cœur du jeu, et c’est un esprit qui se retrouve dans toute la conception. Envergure du ver exploite cette créativité pour offrir une expérience mémorable et digne de son prédécesseur.

Envergure du ver est actuellement disponible sur détail pour 65 $. Le jeu a été révisé à l'aide d'une copie fournie par Stonemaier Games. Vox Media a des partenariats d'affiliation. Ceux-ci n'influencent pas le contenu éditorial, bien que Vox Media puisse percevoir des commissions pour les produits achetés via des liens d'affiliation. Tu peux trouver informations supplémentaires sur la politique d'éthique de Polygon ici.


Envergure du ver

Prix ​​pris au moment de la publication.

Laisser un commentaire