Comment courir comme un olympien

Les coureurs olympiques

Tous les quatre ans, je suis impatient de regarder les Jeux olympiques d'été et, bien sûr, j'ai une affection particulière pour les épreuves d'athlétisme. Les incroyables capacités athlétiques des coureurs, leur force mentale intense et leur esprit de compétition féroce sont si motivants et inspirants.

Comment font-ils pour que cela paraisse si facile ? Comment font-ils pour rester aussi calmes sous une pression aussi intense ? Même si la grande majorité d’entre nous ne courrons jamais à leur niveau ou à leur vitesse, voici quelques leçons et conseils que nous pouvons tirer des coureurs olympiques pour améliorer notre propre course.

Pratiquez une bonne forme

Je suis toujours impressionné par la fluidité et la forme parfaite des coureurs olympiques. Ce type de perfection ne s'est pas produit du jour au lendemain : les coureurs d'élite ont travaillé pendant des années pour y parvenir. Ainsi, même si nous ne regardons jamais que Même si nous sommes bons en course, cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas travailler à de petites améliorations. Découvrez ces conseils sur la bonne technique de course et découvrez quelles erreurs de technique éviter.

L'établissement d'objectifs est essentiel

Les coureurs d'élite s'entraînent pendant des années avec un objectif à long terme en tête : participer aux Jeux olympiques. Garder les yeux fixés sur la récompense les aide à surmonter la douleur et la pénibilité de milliers d'heures d'entraînement.

Même si vous ne rêvez pas de monter sur le podium olympique, il est important de vous fixer des objectifs. Qu'il s'agisse de terminer votre premier 5 km, de vous entraîner pour un marathon ou de perdre du poids, travailler sur un objectif précis vous aidera à maintenir votre motivation et à continuer.

Courir avec les autres

Les coureurs olympiques s'entraînent avec les meilleurs, et cette compétition constante et de haut niveau les pousse tous à donner le meilleur d'eux-mêmes. Même les coureurs amateurs trouvent que l'entraînement en groupe fait ressortir leur esprit de compétition et les aide à se dépasser. Courir avec d'autres personnes, même si ce n'est qu'une seule personne, rend également la course plus amusante et peut vous aider à rester motivé.

Regarde aussi: Avantages de l'entraînement en groupe

Nourrissez correctement votre corps

Les coureurs olympiques connaissent l'importance d'une bonne nutrition et d'une bonne hydratation. Mais même si vous ne courez pas au plus haut niveau, votre alimentation est importante non seulement pour rester en bonne santé, mais aussi pour favoriser des performances optimales.

Une nutrition et une hydratation adéquates peuvent faire ou défaire un entraînement ou une course, et affectent également grandement la façon dont les coureurs se sentent, travaillent et pensent.

Réduire l’anxiété liée à la course

Les athlètes olympiques sont anxieux avant les courses, comme tout le monde. Mais ils utilisent des techniques de réduction de l'anxiété, comme la visualisation, la méditation et la pleine conscience, pour les aider à contrôler cette énergie nerveuse et à l'utiliser à leur avantage.

Ne laissez pas votre nervosité d'avant-course prendre le dessus. Déterminez les stratégies et les rituels d'avant-course qui vous conviennent le mieux pour être plus performant et profiter davantage de la course.

Restez mentalement fort

Les athlètes olympiques ont besoin d'une concentration et d'une capacité d'adaptation incroyables pour surmonter la douleur, l'inconfort et la déception pendant l'entraînement et la course. Pour passer au niveau supérieur, vous devez apprendre à courir malgré l'inconfort et à maintenir votre concentration mentale.

En savoir plus:

N'oubliez pas les jours de repos.

Même les meilleurs coureurs du monde savent qu’ils ont besoin de temps de récupération pour permettre à leur corps de réparer les dommages et de se renforcer. Pour les coureurs olympiques comme pour les athlètes amateurs, le surentraînement peut entraîner des blessures et un épuisement professionnel. Assurez-vous de reconnaître les signes du surentraînement, notamment la fatigue, la léthargie, l’irritabilité et les courbatures, et faites-vous quelques séances d’entraînement de récupération faciles chaque semaine.

Christine Luff, coach de course à pied, coureuse passionnée et rédactrice de fitness, est coach de course à pied certifiée RRCA et coach personnel certifiée ACE. Fondatrice du site Web Run for Good et auteur du livre Courir pour le bien : comment créer une habitude de course à vieelle entraîne des coureurs, du débutant au confirmé, qui s'entraînent pour des courses, du 5 km au marathon.

Laisser un commentaire