Chandra Bhedana Pranayama (souffle perçant la lune) • Bases du yoga

Chandra Bhedana Pranayama est une technique de respiration puissante qui offre une manière unique de se connecter aux qualités apaisantes et rafraîchissantes de la lune. Cette technique est particulièrement bénéfique en période d’émotions exacerbées ou lorsque vous vous sentez submergé par la chaleur et l’intensité de la vie. Il rafraîchit l'esprit, apaise le système nerveux et fait fondre le stress et les tensions. Apprenez à rétablir votre équilibre en activant l’énergie apaisante de la lune pour refroidir les flammes de vos désirs et retrouver un sentiment d’équilibre intérieur.

Qu’est-ce que Chandra Bhedana Pranayama ?

Chandra Bhedana Pranayama est une technique de respiration yogique connue sous le nom de respiration par une seule narine, respiration perçant la lune ou respiration par la narine gauche. Le mot sanskrit Chandra se traduit par « lune », tandis que Soyez confus signifie « perçant » ou « pénétrant ». Pranayamase traduit par « contrôle de la respiration » ou « expansion de la respiration ». Par conséquent, Chandra Bhedana Pranayama est une pratique de contrôle de la respiration censée avoir un effet rafraîchissant et apaisant sur le corps et l’esprit, semblable à l’énergie apaisante de la lune.

Chandra Bhedana Pranayama utilise un modèle unique d'inspiration et d'expiration à travers différentes narines pour activer l'énergie rafraîchissante, apaisante et féminine de la lune. Le but de cette pratique respiratoire est de purifier, d'améliorer le flux de prana (énergie vitale) dans l'Ida ou Chandra Nadi (le canal énergétique gauche) et d'équilibrer l'énergie du corps.

Les yogis utilisent traditionnellement le geste de la main de Vishnu Mudra pendant Chandra Bhedana Pranayama. Un mudra est un geste ou un « sceau » censé canaliser et diriger l’énergie dans le corps. Ce mudra stimule les poumons et le cœur et facilite l'équilibre et l'équilibre. Vishnu est une divinité hindoue qui représente l'énergie de l'équilibre, de la préservation et de la subsistance. Bien que l’utilisation de ce mudra soit facultative, elle peut insuffler à l’expérience de Chandra Bhedana Pranayama un sentiment plus profond d’harmonie, d’intention et d’équanimité.

La pratique du Chandra Bhedana Pranayama trouve son origine dans le Yoga Chudamani Upanishad, l'un des textes fondateurs du Kundalini et du Tantra Yoga. Ce texte ancien décrit la technique comme une méthode pour purger le mauvais karma et purifier le Chandra ou Ida Nadi, ainsi que pour éveiller l'énergie Kundalini. Le nom spécifique « Chandra Bhedana Pranayama » et ses pratiques associées ont été développés et nommés par des yogis ultérieurs sur la base des directives fournies dans l'Upanishad.

Quand utiliser Chandra Bhedana

Ce pranayama peut être pratiqué à tout moment de la journée, mais il est particulièrement bénéfique lorsqu'il est pratiqué le soir ou la nuit. Son énergie calmante et apaisante est idéale pour se détendre et préparer le sommeil. C’est particulièrement bénéfique lorsque vous vous sentez anxieux, stressé et dépassé ou que vous ressentez une chaleur corporelle excessive. Pratiquer pendant la pleine lune ou lorsque la lune est visible dans le ciel peut renforcer les effets de ce pranayama.

Comment s'entraîner : instructions étape par étape

  1. Bonne posture
    Choisissez un espace calme et paisible où vous ne serez pas dérangé pendant votre pratique. Vous pouvez éventuellement allumer des bougies ou tamiser les lumières pour créer une atmosphère sereine qui valorise votre pratique. Trouvez une position confortable, soit assis sur le sol, soit sur une chaise. Assurez-vous que votre colonne vertébrale est droite, que vos épaules sont détendues et que votre corps est détendu.
  2. Conscience de la respiration
    Portez doucement votre attention sur votre respiration et observez le rythme naturel de votre inspiration et de votre expiration. Ressentez la douce montée et descente de votre poitrine lorsque vous inspirez et expirez. Devenez pleinement présent à ce moment, en abandonnant toute distraction ou inquiétude qui pourrait vous alourdir. Passez lentement à un rythme respiratoire diaphragmatique conscient, permettant à votre respiration de ralentir et de s'approfondir.
  3. Geste de la main (mudra)
    Pour améliorer la pratique du Chandra Bhedana Pranayama, amenez votre main droite dans Vishnu Mudra. Courbez l'index et le majeur de votre main droite vers votre paume, tout en étendant le pouce, l'annulaire et l'auriculaire.
  4. Respiration alternée par les narines
    La pratique de quelques séries de Nadi Sodhana Pranayama est facultative mais peut aider à préparer le corps et l'esprit à cette puissante technique de respiration.
  5. Inspirez par la narine gauche
    Utilisez votre pouce droit pour fermer doucement votre narine droite. Respirez lentement et profondément par la narine gauche. Ressentez la fraîcheur de la respiration lorsqu'elle pénètre dans votre corps, apportant une sensation de paix et de relaxation.
  6. Retenez votre souffle
    Après avoir inspiré, appuyez doucement l’annulaire et l’auriculaire contre la narine gauche pour la fermer. Retenez votre respiration pendant un moment, permettant à l'énergie de s'installer en vous. Ne forcez pas et ne forcez pas la rétention respiratoire. Trouvez une durée confortable qui vous convient, en commençant par quelques secondes et en augmentant progressivement à mesure que vous vous sentez plus à l'aise avec la pratique.
  7. Expirez par la narine droite
    Relâchez votre pouce de la narine droite, mais gardez l'annulaire et l'auriculaire appuyés contre la narine gauche. Expirez lentement et complètement par la narine droite. En expirant, ressentez toute tension ou stress quitter votre corps, laissant place au calme et à la sérénité.
  8. Répéter
    Continuez ce cycle d'inspiration par la narine gauche, en retenant la respiration et en expirant par la narine droite pendant quelques tours supplémentaires. Essayez de maintenir un rythme lent et régulier, en synchronisant votre respiration avec vos mouvements. Détendez-vous dans la pratique, permettant à un rythme lent et régulier de s’établir.
  9. Intégrer
    Après avoir terminé votre pratique, prenez un moment pour réfléchir au sentiment de calme et de sérénité que vous avez cultivé en vous. Remarquez si votre esprit est plus clair, votre corps plus détendu et votre énergie équilibrée.

Avantages de Chandra Bhedana Pranayama

  • Efface et purifie les nadis
    Une pratique régulière de Moon-Piercing Breath peut aider à activer, clarifier et purifier l’Ida Nadi. Ce canal énergétique longe le côté gauche de la colonne vertébrale et est associé à l’énergie rafraîchissante, apaisante et nourrissante de la lune.
  • Calme l'esprit
    Cette technique de respiration active le système nerveux parasympathique, également connu sous le nom de réponse de repos et de digestion, conduisant à un état de relaxation et de tranquillité. La pratique régulière de cette technique de pranayama peut conduire à un esprit plus calme, à une meilleure concentration et à une réduction globale du niveau de stress.
  • Équilibre les émotions
    En activant l'Ida Nadi, qui est connecté à l'énergie lunaire, cette technique de Pranayama peut aider à réduire les sentiments d'anxiété, d'irritabilité et de colère. Une pratique régulière peut conduire à un état émotionnel plus équilibré, favorisant un plus grand sentiment de paix intérieure et d’harmonie.
  • Régule la température du corps
    Le souffle perçant la lune est connu pour son effet rafraîchissant sur le corps. En activant l’énergie rafraîchissante de la lune, cette technique de pranayama peut soulager la chaleur excessive et vous aider à vous sentir plus à l’aise dans votre environnement. Il est particulièrement utile par temps chaud, en cas de bouffées de chaleur, de sensation de surchauffe lors du yoga chaud ou en cas de symptômes d'inflammation.
  • Éveille la Kundalini
    On pense qu’une pratique intense et quotidienne de Chandra Bhedana réveille la Kundalini, l’énergie endormie qui réside à la base de la colonne vertébrale. Cette énergie puissante, une fois éveillée, peut stimuler la croissance spirituelle et créer une connexion plus profonde avec soi-même et avec l’univers. La pratique régulière de cette technique de pranayama peut aider à activer et équilibrer les centres énergétiques (chakras) du corps, conduisant à un plus grand sentiment de vitalité et à un éveil spirituel.

Précautions et contre-indications

Bien que cette pratique du pranayama offre de nombreux avantages, il est important d’être conscient de certaines précautions et contre-indications pour garantir une pratique sûre et efficace.

  • Nouveaux étudiants
    Il s’agit d’une technique de pranayama avancée qui nécessite un certain niveau d’expérience et de compréhension du contrôle de la respiration. Cela ne devrait pas être tenté par les débutants ou ceux qui découvrent le yoga. Il est recommandé de commencer par des pratiques de pranayama plus simples et de progresser progressivement vers cette technique sous la direction d'un professeur de yoga qualifié.
  • Grossesse
    Les femmes enceintes doivent éviter toute pratique susceptible de modifier l’équilibre naturel de leur corps. Il est préférable de consulter un professeur de yoga prénatal qualifié ou un professionnel de la santé pour obtenir des conseils sur les techniques de respiration appropriées pendant la grossesse.
  • Faible température corporelle ou symptômes du rhume
    Cette pratique de pranayama rafraîchissant peut réduire davantage la température corporelle et potentiellement aggraver les symptômes tels que des frissons, une congestion ou un écoulement nasal. Il est conseillé d’éviter ce pranayama pendant la saison hivernale, si vous avez froid ou si votre température corporelle est basse. Il est conseillé d’attendre que la température corporelle redevienne normale avant de tenter cette pratique.
  • Asthme ou troubles respiratoires
    La rétention respiratoire Kumbhaka utilisée dans cette pratique peut aggraver les symptômes des personnes souffrant d'asthme ou d'autres troubles respiratoires. La rétention respiratoire prolongée peut exercer une pression excessive sur le système respiratoire, pouvant entraîner un essoufflement, une toux ou une respiration sifflante. Il est crucial pour les personnes souffrant de ces conditions de consulter un professionnel de la santé avant de tenter Chandra Bhedana Pranayama.
  • Hypertension artérielle ou problèmes cardiaques
    La technique de rétention respiratoire impliquée dans ce pranayama peut augmenter temporairement la fréquence cardiaque et la tension artérielle. Bien que cela puisse être bénéfique pour certaines personnes, cela peut présenter un risque pour celles souffrant de problèmes cardiaques préexistants ou d’hypertension artérielle incontrôlée. Il est important de consulter un professionnel de la santé pour déterminer si ce pranayama est adapté et pour recevoir des conseils sur les modifications ou les alternatives.

Conseils pratiques

  • Augmentez progressivement la durée
    Commencez par quelques cycles de cette respiration, en augmentant progressivement la durée de chaque inspiration, apnée et expiration.
  • Observez les effets
    Pendant que vous continuez à pratiquer Chandra Bhedana Pranayama, prenez note de tout changement dans votre état mental et émotionnel. De nombreux praticiens déclarent ressentir un sentiment de calme, une meilleure concentration et une réduction de l'anxiété après une pratique régulière.
  • Évitez de forcer la respiration
    Laissez la respiration s'écouler naturellement et en douceur pour pratiquer ce pranayama avec aisance et sans force. Si vous ressentez une gêne ou une tension, relâchez doucement la technique et reprenez votre respiration normale.
  • Demandez conseil à un enseignant qualifié
    Si vous êtes nouveau dans le pranayama ou si vous avez des problèmes de santé sous-jacents, il est conseillé de demander conseil à un professeur de yoga qualifié ou à un professionnel de la santé avant d'essayer Chandra Bhedana Pranayama. Ils peuvent vous fournir des conseils personnalisés et garantir que la technique est adaptée à vos besoins uniques.
  • Ajouter un verrou radiculaire ou un verrou abdominal
    Les praticiens avancés peuvent incorporer l'un des bandhas pendant la rétention respiratoire interne ou externe pour augmenter l'intensité du pranayama. Mula Bandha, le verrou racine, peut être engagé à l'inspiration en tirant le périnée vers le haut vers le nombril. Uddiyana Bandha, le verrou abdominal, peut être engagé lors de l'expiration en tirant l'abdomen vers l'intérieur et vers la colonne vertébrale.

Dernières pensées

Lorsque vous intégrez le Moon-Piercing Breath à votre routine quotidienne, vous invitez un profond sentiment de calme et de paix intérieure dans votre vie. Permettez à cette pratique de devenir un sanctuaire pour vous, un espace sacré où vous pouvez vous connecter avec votre moi intérieur et trouver du réconfort dans la présence apaisante de la lune. Que cela nous rappelle que tout comme la lune passe par des phases, nous aussi. Et en adoptant ces phases, nous pouvons apprendre à traverser les hauts et les bas de la vie avec grâce et résilience.

Laisser un commentaire