Brilliant Budapest – Récapitulatif du week-end (ish)

Le résumé du week-end arrive quelques jours plus tard que d’habitude, mais c’est pour que son auteur puisse se remettre de dix jours passés à Budapest. James Rhodes vous présente les meilleures parties des Championnats du Monde ainsi que des courses à travers le Royaume-Uni.

Budapest brillante

Quelle que soit la façon dont vous regardez les choses, Budapest a livré une Championnats du monde d’athlétisme être fier de. La ville, les foules, le stade, l’ambiance et surtout les athlètes. Sans la canicule qui s’est emparée de la ville, cela aurait été parfait. Du point de vue britannique, ce fut un succès retentissant. Dix médailles, égalant le record de médailles de 1993. Un succès particulier a été obtenu dans les demi-fonds, où trois médailles ont été remportées, dont un deuxième titre mondial consécutif sur 1 500 m pour l’Edinburgh AC !

Josh Kerr a peut-être réalisé la meilleure performance des neuf jours en devenant champion du monde sur 1500 m. Utilisant des tactiques similaires à celles de son partenaire d’entraînement d’enfance Jake Wightman, il a dépassé Jakob Ingebrigtsen dans les 200 derniers mètres, ce à quoi le Norvégien n’a pas pu répondre. Ce fut un moment incroyable et une juste récompense pour le médaillé de bronze olympique.

Deux médailles sont arrivées au 800 m. Dans l’une des courses les plus attendues de la compétition, Keely Hodgkinson a remporté sa deuxième médaille d’argent consécutive. Cette fois, elle a eu raison de l’Américain Athing Mu (c’était la première fois). Cependant, la Kenyane Mary Moraa a pris le dessus sur les deux, ajoutant le titre mondial aux Jeux du Commonwealth.

Photo : James Rhodes

La course masculine était beaucoup plus ouverte, tous ceux qui parvenaient à la finale ayant une chance de monter sur le podium. Ben Pattison a fait exactement cela ; après avoir « bourdonné » (selon ses mots) pour se qualifier pour la finale, il s’est recentré pour remporter le bronze lors de ses premiers Championnats du monde. La réaction de Ben a été inestimable et c’était formidable de le voir pouvoir célébrer avec l’entraîneur Dave Ragan dans le tour d’honneur.

Beaucoup de succès

Il convient également de mentionner Katie Snowden, qui a atteint la finale du 1500 m avec un record anglais de 3:56,72 en demi-finale. C’était, étonnamment, sa première fois en quatre minutes. Elle a terminé huitième de la finale (3 :59,65), tandis que Laura Muir était sixième (3 :58,58). Adelle Tracey, qui représente désormais la Jamaïque, a également battu quatre minutes en demi-finale pour la première fois (3:58,77), avant d’améliorer son record du 800 m en demi-finale et en finale. Il serait négligent de ne pas mentionner les autres médaillés britanniques.

Photo : James Rhodes

Katarina Johnson Thompson a fait un retour bienvenu sur la plus haute marche du podium à l’heptathlon, après quelques années tumultueuses de blessure. Il comprenait des PB au javelot et au 800 m, ce dernier de plus de deux secondes.

Photo : James Rhodes

Matthew Hudson Smith a remporté l’argent et Zharnel Hughes le bronze respectivement au 400 m et au 100 m. Le premier a également battu en demi-finale le record d’Europe de longue date (une marque bien plus ancienne que la personne qui a écrit cette phrase).

Quatre médailles ont été remportées dans les relais. Bronze au 4×400 m masculin, 4×100 m féminin et 4×400 m féminin, ainsi qu’argent au 4×400 m mixte. Neuf jours d’athlétisme vraiment exceptionnels. Cependant, cela ne doit pas nuire aux athlètes restés chez eux sans que ce soit de leur faute ; il s’agit plutôt d’une politique de sélection développée par l’UKA.

Sur les routes

De nombreux regards étaient peut-être tournés vers le semi-marathon de la côte d’Antrim dimanche, mais il y avait de nombreuses autres opportunités de course au Royaume-Uni.

Avec 13,1 milles, Glen Stallard (72:00) et Clare Patterson (87:06) ont remporté des victoires au Semi-marathon du pont Severn. Louise Blizzard (94:09) et Tristan Windley (72:50) ont franchi la ligne d’arrivée en premier Semi-marathon de Fleetwoodtout comme Henry Axon (76:28) et Katharine West (94:58) au Semi-marathon de Canterbury.

Le Semi-marathon des parcs Kirkcaldy a été remporté par Rory Anderson (74:53) et Sheena Logan (84:45).

Jack Pickett (31:44) a enregistré l’un des temps les plus rapides du week-end sur 10 km au Ellesmere 10k. Il a été rejoint sur le podium par Rebecca Harrison (40:50).

Craig Ferguson (32:24) et Emma Creasey (37:54) ont remporté le Masse de Marie 10k. Le Perth 10 km entre-temps, a été remporté par Nancy Scott (34:07) et Luke Fisher (32:02), avec le Pont de la Severn 10 km va à Matthew Rees (33:49) et Lucy Williamson (38:42).

David Parrish (35:07) et Danielle Gibson (38:10) ont remporté le Doonhamer 10ket Jemma Radmore (45:20) et Bruce Fanshawe (35:08) ont remporté le Cosford 10k.

De retour sur la bonne voie

Le Courses Gold Standard des Milers britanniques à Watford ont été le point culminant de l’action nationale sur piste cette semaine. Après une excellente saison, Khai Mhalanga a battu pour la première fois les deux minutes du 800 m en 1:59.34. Derrière, Sarah McDonald a réalisé le deuxième meilleur temps de sa carrière (1:59,93) et Phoebe Gill (2:01,50) a amélioré son record avec un record britannique U17. Matt Stonier (1:46,53) a été l’homme le plus rapide. James West (3:36,01) et Revee Walcott-Nolan (4:04,94 PB) ont couru bien plus de 1 500 m.

L’événement s’est déroulé parallèlement à Réunion graduée ouverte des Watford Harriers. Carlos Vilches (3:51.04) et Alexandra Shipley (4:15.16 PB) ont enregistré les temps les plus rapides sur 1 500 m. Kat Alpe (10:43.88) et Sam Gebreselassie (8:26.56) ont réalisé les performances les plus rapides sur 3000 m.

De l’autre côté de la frontière, le Monument Mile Classique à Stirling, sept hommes ont franchi la barrière des quatre minutes. Ils comprenaient des records personnels pour James Gormley (3:56,31) et Henry McLuckie (3:57,69), la course étant remportée par le Suédois Samuel Pihlstrom (3:54,83). Sarah Calvert (4:28,40) et Erin Wallace (4:29,08) ont amélioré leur record à vie dans la course féminine, remportée par Sara Lappalainen, de Finlande (4:28,12).

Le spécialiste des haies Chris McAlister a réalisé une aventure rare sur deux tours au Open d’été AC Blackheath & Bromley Harriers. Son temps de 1:52.28 était, naturellement, un record. Alex Hill (2:09.54) a été la femme la plus rapide, tandis que Pippa Roessler (4:30.48) et Findlay McLaren (4:17.82) ont été les plus rapides sur 1 500 m.

Laisser un commentaire