7 jeux pour clôturer septembre

Un personnage fantastique tient une lampe.

Capture d’écran: Studios de course

Jouez-le sur : PS5, Windows (Steam Deck OK)
Objectif actuel : Battez ce foutu combat de boss dans l’Acte II.

Quand La porte de Baldur 3L’histoire de fredonne, je l’aime vraiment. Cependant, de temps en temps, j’arrive à un combat de boss ou à une autre rencontre difficile qui donne l’impression de heurter un mur de briques. Je ne veux pas être trop précis ici de peur de contrarier la Spoiler Police, mais dimanche dernier, après avoir passé de nombreuses heures heureuses à avancer dans le deuxième acte du jeu, je suis arrivé à une telle bataille, dans laquelle mon malheureux groupe a obtenu son des culs leur étaient remis encore et encore. Mon plaisir s’est rapidement transformé en frustration, et j’ai vite choisi d’arrêter de me cogner la tête contre un mur en essayant de déterminer laquelle des astuces tactiques à ma disposition pourrait m’aider à surmonter ce défi.

J’avoue que je n’ai jamais été doué dans les jeux de combat tactique, et même si La porte de Baldur 3 est avant tout un jeu de rôle traditionnel, dans ses rencontres les plus difficiles, il exige une véritable ingéniosité tactique. Je sais que je ne suis pas seul à affronter certains de ses combats ; une recherche rapide en ligne m’amènera aux publications Reddit que d’autres joueurs ont écrites pour demander des conseils sur un boss particulier ou déclarer un combat donné « impossible ». Il y a généralement une certaine moquerie dans les réponses, comme les gigachads intelligents pour qui la domination tactique dans La porte de Baldur 3 est un jeu d’enfant, répondez simplement « problème de compétence ».

Eh bien, tu m’as eu. Je suis principalement ici pour explorer Faerûn, découvrir le récit et les relations que vous pouvez nouer avec d’autres personnages. Je ne suis pas un génie tactique. Et pourtant, je veux toujours la satisfaction de surmonter les défis BG3 endroits devant moi, donc je ne suis pas sur le point de rendre la difficulté trop facile. (Pas d’ombre du tout si vous le faites ; je pense que les gens devraient jouer à des jeux de la manière qu’ils trouvent la plus agréable. Je trouve juste qu’endurer une certaine exaspération et finalement sortir victorieux est plus amusant.)

Je n’y ai pas joué du tout cette semaine. Quand je rentre du travail, faire face à l’épreuve de ce combat de boss n’est tout simplement pas la façon dont je veux me détendre. Mais le week-end prochain, quand je pourrai me réveiller plein d’énergie et prêt à relever le défi une fois de plus, je vais m’y lancer à fond. Et quand ce patron tombera enfin, mon paladin et son groupe auront quelques bouteilles de vin supplémentaires au camp ce soir-là pour fêter ça. —Caroline Petit

Laisser un commentaire